Extrait de l'article du Sud-Ouest du 6 janiver 2017 :

Du fait de la demande d'études supplémentaires de la part de la Direction départementale des territoires et de la mer, le serpent de mer que représente le désenvasement de la baie continuera de ramper au moins jusqu'en 2019/2020.

Commentaire : Le problème d'envasement est analysé principalement par rapport au port de plaisance. La garantie d'accès par tout temps même à marée basse de fort coefficient, est l'impératif premier. Le fait que la baie de Txingudi s'envase inoxérablement semble être secondaire.